Real expert
Pourquoi travailler avec nous ? Pourquoi travailler avec nous ?

Asset & Property management

Spécialiste de la gestion en immobilier d’entreprise, nous mettons également notre expertise au service des particuliers.
Nous assurons la gestion de vos actifs immobiliers sur l’ensemble du territoire ainsi qu’en Europe. Avec un souci permanent : l’optimisation de votre patrimoine.
Nous portons un soin tout particulier aux relations avec vos locataires en assurant une présence régulière dans les immeubles.
Nous effectuons un reporting régulier et personnalisé, adapté à chaque actif et à chaque investisseur.

NOUS CONSTRUISONS AVEC VOUS UNE RELATION DURABLE DESTINEE A VALORISER ET SÉCURISER VOTRE PATRIMOINE

Chaque mandant possède un accès personnel aux informations relatives à ses biens en temps réel (suivi des dépenses, contrôle du budget, rapport des visites techniques, plans prévisionnels des travaux, et rapports annuels) sur notre plateforme extranet.

Très bel immeuble moderne indépendant situé à Massy, en bordure de Palaiseau, Vauhallan et Igny.

Un immeuble accessible par les transports en commun gare de Massy Palaiseau RER B et C ainsi que par la gare de MASSY TGV. Un parking privatif d’environ 20 places est également présent. L’immeuble de bureaux en R+3 développe plus de 850 m² et a été rénové en 2018.

Liées à l’immeuble:
• Interphone • Alarme • Fibre optique • Digicode • Faux plafonds • Moquette neuve • Plinthes périphériques • Cloisonnements vitrés • Restaurations, hôtels, banques et poste à proximité • Plus de 20 emplacements de parkings disponibles.

Reportage Photos:

Prix: nous consulter – Visite sur demande.

Alors que les taux d’intérêt n’ont jamais été aussi bas, l’engouement pour l’investissement immobilier d’entreprise ne tarit pas. Ainsi, selon une étude de Cushman & Wakefield, depuis le début d’année en France, 4,7 milliards d’euros ont été investis au 1er mai 2019. Plébiscité par les investisseurs étrangers comme nationaux, l’immobilier de bureaux présente les avantages d’un investissement fiable, particulièrement en Ile-de-France, qui réunit 68% des montants engagés.

Faire le choix d’un investissement sûr

Particuliers comme entreprises sont de plus en plus nombreux à passer le pas, et pour cause : investir dans l’immobilier d’entreprise est une option sécurisante et rentable. Représenté à 70% par le secteur tertiaire (surface de bureaux), ce marché présente des coûts de gestion bien moins élevés que dans l’habitat. Autre avantage, le taux de vacance de l’immobilier professionnel parisien reste très faible (inférieur à 4,5%) en raison de la stabilité de la demande. Une situation qui assure un rendement régulier et attractif, pouvant aller jusqu’à 8% dans la capitale !

Regarder au-delà du périphérique parisien

La tension du marché immobilier professionnel dans l’hyper-centre parisien (les 5e, 4e, 6e, 1er et 3e arrondissements) est cinq fois supérieure au Quartier central des affaires. Dès lors, la pénurie d’offres parisiennes redirige peu à peu les investisseurs vers des opportunités hors de Paris : Boulogne-Billancourt, Neuilly, La Défense et Levallois figurent ainsi en tête des villes les plus recherchées en région parisienne. Notons que 80% des requêtes de bureaux en petite couronne sont localisées dans les Hauts-de-Seine. Montreuil, qui offre de très belles opportunités, arrive 5e sur le podium avec de grandes surfaces de bureaux modernes pour une moyenne de 191 euros/m²/an… Soit presque un tiers de moins que le 20e arrondissement ! (source : baromètre de BureauxLocaux de 2018).

Garder la tête froide  

L’immobilier d’entreprise restant un marché tendu, avec une rareté de l’offre, la recherche d’un local professionnel peut devenir un vrai casse-tête. Or, contrairement aux fonds d’investissement, les entreprises et professions libérales qui souhaitent investir n’ont ni le temps, ni la ressource interne pour gérer efficacement leur recherche immobilière. Les annonces, souvent off-market, particulièrement en Ile-de-France, ne leur sont pas toujours accessibles. Résultat : le processus de recherche peut s’étendre sur la durée et devenir démoralisant. Se faire accompagner par un professionnel permet ainsi d’éviter de nombreux écueils tout en assurant sa mise en conformité avec la loi : définition de la structure juridique du bail, fiscalité, formalités administratives à respecter… Un vaste terrain de jeux dont il faut savoir maîtriser les règles.

Source:https://www.journaldunet.com/economie/expert/71199/pourquoi-investir-dans-l-immobilier-d-entreprise-francilien-est-une-bonne-idee.shtml

Chronique de Dominique Geoffray : Homelike Office

À vendre à Chilly-Mazarin et à 500 mètres de la gare RER C de Longjumeau, un plateau de bureaux au 3ème étage composé d’un accueil, un open space de 70 m², une salle de réunion et un bureau, un espace cuisine avec sanitaire, un espace non aménagé. 3 places de parkings complète ce lot.
Disponibilité: sous accord.
Prix de vente: nous consulter.
Reportage photos:
Nous vous invitons à prendre contact avec nos consultants dès à présent pour visiter au 01.84.25.05.94.

REAL EXPERT vous présente, des bureaux à sous-louer au sein d’un immeuble de bureaux refait à neuf à Courbevoie. 

Un site de 4700 m² accueillant 200 collaborateurs + une terrasse exceptionnelle de 1000 m² sur le toit. Un immeuble ouvert, transparent et situé au cœur du nouvel écoquartier du « Village Delage », à deux pas de la Défense et des axes routiers.

Prestations: Gardiennage, hôtesses d’accueil, pc sécurité, restaurant entreprise, ascenseurs, salles de réunions, salle de jeux ou encore une salle de sport. Des parkings sont disponibles en sous-sol et en extérieur.

Configuration: Des plateaux de bureaux (livrés en open space) disponibles à partir de 171 m² et jusqu’à 556 m² de surface disponible privative au total. 

Loyer : nous consulter.

Desserte: Gare de Bécon-les-Bruyères à 8 min à pieds – Ligne L. 

Reportage photos:

Nous vous invitons à prendre contact avec nos consultants dès à présent pour visiter au 01.84.25.05.94.

REAL EXPERT Vous présente à la location, des bureaux au sein d’un immeuble de l’architecte Jean-Paul VIGUIER et doublement certifié   » BREEAM Very Good et LEED Silver « . Un immeuble accessible aux personnes handicapées.

Prestations: – Gardiennage, pc sécurité, gestion technique centralisée, restaurant entreprise, aire de livraison, climatisation en double flux, 4 ascenseurs, vip lounge, parking en sous-sol.

Configuration: – Des plateaux de bureaux (livrés en open space) disponibles à partir de 435 m² et jusqu’à 7000 m² de surface disponible au total.

Desserte: – Gare TGV et RER B-C de Massy-Palaiseau. Accès routier via A6, A10, A86, N20, N118, D444. Proximité Aéroport d’Orly. Disponibilité: immédiate !

Reportage photos:

Nous vous invitons à prendre contact avec nous dès à présent pour visiter au 01.84.25.05.94.

À louer un bureau de 59,34 m² au sein d’un immeuble indépendant et sécurisé. Gare de Massy Palaiseau/Massy TGV à 5 mn. Accès immédiat par A6, A10, A86, N118 et RER B et C. Proximité Aéroport d’Orly.

Loyer mensuel: 642,85 Euros /HT/HC. Disponibilité: immédiate !

Nous vous invitons à prendre contact avec nous dès à présent pour visiter au 01.84.25.05.94.

Nous vous proposer des bureaux à louer au sein d’un immeuble moderne indépendant situé à Massy, très lumineux, sécurisé, rénové. Proximité Gare de Massy Palaiseau/Massy TGV à 5 mn. Accès immédiat par A6, A10, A86, N118 et RER B et C. Proximité Orly.

Reportage photos:

Nous vous invitons à prendre contact avec nous dès à présent pour visiter au 01.84.25.05.94.

« 3,7 Mds€ ont été investis en France au 1er trimestre de l’année, en immobilier d’entreprise banalisé (bureaux, commerces, entrepôts et locaux d’activité) : un volume en baisse de 20 % d’une année sur l’autre, mais qui pourrait prochainement s’emballer » relate Cushman & Wakefield.

« Les liquidités disponibles à l’acquisition restent fortement corrélées au maintien d’une politique monétaire accommodante. Son annonce en début d’année couplée à la résilience de l’économie française a rassuré les investisseurs sur la bonne tenue des primes de risques d’investissements en France », précise Magali Marton, directrice reasearch France.

En effet, l’afflux de liquidités réparties à parts égales entre acteurs étrangers et nationaux et la réitération prochaine de transactions d’envergure promettent de belles perspectives pour 2019, entre 30 et 35 Mds€ au plus. Une tendance parfaitement illustrée par la cession à venir de la Tour « Majunga », propriété d’Unibail-Rodamco-Westfield, au binôme franco-coréen Mirae Asset Daewoo/Amundi Immobilier pour un montant de 850 M€.

Selon Nils Vinck, directeur capital markets France : « Le positionnement des acteurs coréens sur le marché français n’est pas anodin. Ils sourcent, sur le marché français, des opportunités d’investissement plus rémunératrices que sur leurs marchés nationaux (effet taux de change, …) leur assurant une diversification sur le long terme dans un marché européen lisible et profond. »

Principale modalité d’arbitrage des entrepôts logistiques, les nombreuses cessions de portefeuilles permettent d’atteindre un volume investi record de 800 M€ (21 % des montants engagés au cours du trimestre). Elles ont également abondé la poche commerce qui entame ainsi l’année sans tambours ni trompettes mais somme toute de façon honorable : 630 M€ investis ce trimestre contre 720 au 1er trimestre 2018.

En ce qui concerne les actifs de bureaux francilien, l’asymétrie des volumes investis par tranche de montants unitaires a pesé sur les montants engagés au 1er trimestre 2019 : 1,9 Md€, en baisse de 33 % d’une année sur l’autre. En effet, les acquisitions réalisées ce trimestre se sont en grande partie portées sur des transactions de 100 à 200 M€ (50 % des montants engagés) et de 20 à 50 M€ (27 % des montants engagés). Un effet volume à rapprocher des secteurs géographiques d’investissement. Nils Vinck précise : « La pénurie d’offres parisiennes a contraint les investisseurs à considérer des opportunités d’investissement aux portes de la capitale, en 1ère couronne (34 %) et dans le croissant ouest (24 %). »

Exception faite du volume des assureurs (2 %) actuellement au plus bas, le profil 2019 des investisseurs s’inscrit à ce jour dans la continuité de 2018 avec un marché largement investi par les fonds d’investissement et les véhicules de la pierre papier.

Source: https://www.businessimmo.com/contents/109228/france-3-7-mdseur-investis-en-immobilier-dentreprise-au-t1-2019-c-w

A quelques semaines de la rupture avec Londres, les établissements étrangers peinent à trouver des surfaces de plus de 500 mètres carrés.

« Nous sommes paranos !, lâche le patron d’une banque étrangère. Nous ne voulons donner aucune espèce d’indication à des rivaux américains, britanniques ou japonais. Nous sommes en concurrence avec toute une série d’établissements qui recherchent exactement le même espace ». A quelques semaines du Brexit, l’espace est quasi introuvable dans la capitale pour loger des traders et vendeurs venus de Londres ou New York. D’autant que les banques françaises ne leur facilitent pas la tâche. Craignant visiblement de faire un peu trop de place à ces rivaux étrangers, qui leur ravissent les meilleures positions de la banque d’investissement en Europe, elles font feu de tout bois.

Exemple ? Quand BNP Paribas a vendu ses locaux situés au coeur du 1er arrondissement dans la cathédrale de verre dessinée par l’architecte Ricardo Bofill, place du Marché Saint-Honoré à Paris, la banque a assorti la vente à CBRE d’une clause interdisant l’installation d’un établissement financier. Interrogée, la banque n’a pas souhaité faire de commentaires.

Concurrence

Un certain nombre d’établissements étrangers petits et grands ont ainsi mis plusieurs mois à trouver l’emplacement idoine. Et ce, d’autant qu’ils étaient dans le flou, tant sur le nombre et la nature de transferts envisagés que leur date anticipée.

Un sujet si sensible qu’il est même dans certains cas remonté jusqu’aux plus hautes autorités, soucieuse de garantir l’attractivité de la place de Paris.

En témoigne JP Morgan, installé depuis 150 ans en France. Lors d’une visite du patron Jamie Dimon, Emmanuel Macron lui aurait soufflé de s’installer à l’Hôtel de la Marine avec sa vue plongeante sur la place de la Concorde – le bâtiment construit en 1757 a reçu le bal du sacre de Napoléon Ier, dont le dirigeant américain est un grand admirateur.

Mais, en réalité, les contraintes des monuments historiques étaient peu compatibles avec celles d’une salle de marchés, ses systèmes de câblages et de refroidissement. Depuis, le géant de Wall Street a néanmoins trouvé un premier site pour y transférer jusqu’à 200 vendeurs et traders.

Peu d’alternatives à part le co-working

« A Paris, il n’y a plus rien de disponible. Même pour des surfaces de 200 à 500 mètres carrés. Il est rare que l’on se soit trouvé dans une tension aussi forte dans le 1er, les 8e, 9e et une partie du 16earrondissement, appuie Françoise Maigrot, avocate chez Linklaters et conseil d’établissements financiers dans leur recherche immobilière. A part aller chercher de l’espace dans les sites dédiés au co-working pour les plus petits établissements, il n’y a aujourd’hui que peu de solutions disponibles », note-t-elle.

Car si certains s’inquiètent du manque de confidentialité, « sans locaux ou domiciliation, la réalité est qu’il est impossible d’être inscrit au registre du commerce et des sociétés, et de créer une filiale ou une succursale ».

Du coup, ceux qui ont pris les devants, comme Bank of America Merrill Lynch dès novembre 2017, et sont aujourd’hui jalousés par les autres banques, veillent sur leurs locaux. Malgré les travaux, le transfert des 200 vendeurs de taux et actions attendus d’ici à fin mars rue de La Boétie (sur un total de 400) ont déjà commencé. Et deux des cinq étages des 10.000 mètres carrés pris par la firme sont déjà sous-loués à une compagnie non bancaire, le cabinet d’avocats Sullivan & Cromwell.

Pousser les murs

Quant aux autres banques, elles préfèrent encore pousser les murs. Avenue de Friedland, Barclays, qui sous-louait un étage à un cabinet d’avocats et table sur une soixantaine d’arrivées, l’a récupéré. La banque britannique y logera ses métiers de financement corporate.

Citigroup, installé rue Balzac et qui attend une vingtaine de personnes, aménage ses locaux pour installer les « murailles de Chine » réglementaires entre les activités de marchés et le reste de ses métiers. Idem chez Morgan Stanley, installé dans l’hôtel Abraham de Camondo, qui jouxte le parc Monceau. Les 80 personnes attendues se feront une place dans l’hôtel XIXe siècle.

Source: https://www.lesechos.fr/finance-marches/banque-assurances/0600702178885-brexit-la-chasse-aux-bureaux-parisiens-bat-son-plein-2246469.php#Xtor=AD-6000

Auteur: Anne DRIF

Notre équipe vous présente ses meilleurs vœux pour la nouvelle année !

Merci à nos clients pour la confiance que vous nous avez accordée.